Sécurité

universités bloquées : twitter comme outil de com’ de crise ?

20 octobre 2010 | Réseaux Sociaux, Sécurité, twitter | 4 commentaires

Alors que  trois universités ont décidé de fermer administrativement (Rennes 2, Lyon 2 et Saint-Etienne), que 13 autres universités ont été perturbées  hier à des degrés divers [source], alors que de plus en plus d’universités se sont dotées d’un compte twitter nous avons cherché à savoir combien d’entre elles se servaient de cet outil pour informer leur communauté sur les perturbations en cours dans l’établissement.

Une chose est sure, les étudiants se précipitent sur twitter pour faire état des AG, des blocages, pour poster des photos et se passer l’information. Et les journalistes sont nombreux à s’y abreuver.

Bonne pratique : les universités de Nantes, Paris Ouest …

Parmi les universités touchées par le mouvement et disposant d’un compte twitter, Nantes, Paris Ouest, Montpellier 3 et Lyon 2 se distinguent. Ce sont les seules à avoir publié un message relatif aux perturbations sur leur compte :

« Les cours ont eu lieu aujourd’hui sur tous les campus et sont, à ce jour, maintenus ». Message explicite, url raccourcie vers le site institutionnel (pour appuyer le sérieux du message) et hashtags pour augmenter la visibilité du message sur twitter… tout y est. › Lire la suite

Partagez et diffusez cet article :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • viadeo FR

Tags: , , , , , , ,

Les réactions de deux universités face au meurtre

16 février 2010 | Sécurité | Un commentaire

Scène du meurtre à l'université d'Alabama

Des incidents dramatiques se sont déroulés ces jours derniers touchant deux communautés universitaires, l’une française, l’autre américaine. Comment les universités ont-elles réagi face aux meurtres ? Quelle a été leur communication de crise ?


Etats-Unis : une enseignante abat trois personnes

Vendredi 12 février, alors qu’elle venait d’apprendre qu’elle ne serait pas titularisée, une assistante de biologie de l’université d’Alabama de Huntsville ouvre le feu sur ses collègues. Le bilan est lourd : 3 morts et 3 blessés. Le 4 février dernier, c’est un étudiant en italien de l’université de Corse-Pascal Paoli à Corte (Haute-Corse) qui est tué par un individu dans un bar.

Malgré l’impossibilité de comparer de tels meurtres, un point majeur les distingue. Celui de l’université d’Alabama a été commis par une employée de l’université dans l’établissement même, alors que l’étudiant de l’université de Corse a été tué en dehors du campus. Immédiatement repris par les médias, les deux événements ont mis les communautés universitaires face à des situations de crise, qu’elles ont géré chacune à leur façon.

› Lire la suite

Partagez et diffusez cet article :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • viadeo FR

Tags: , ,

Grippe A et universités : point d’étape sur la com’

15 septembre 2009 | Sécurité | Pas de commentaire

distribution de tamiflu sur le campus

Alors que rentrées et pré-rentrées sont en train d’avoir lieu un peu partout dans le monde universitaire il est temps de faire un point d’étape sur la façon dont les écoles et les universités appréhendent le virus H1N1.

Universités et écoles se préparent à faire face. De nombreux établissements ont créé une page spéciale d’information sur leur site web reprenant les contenus créés par le gouvernement pour prévenir l’arrivée du virus. C’est le cas à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, avec un visuel assez anxiogène : › Lire la suite

Partagez et diffusez cet article :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • viadeo FR

Tags: , , ,

universités : 5 conseils pour se préparer à la grippe A – h1n1

26 août 2009 | Sécurité | Pas de commentaire

credits : septuagesima - flickr

Alors que Valérie Pécresse recevra demain universités et écoles pour se préparer à faire face à la grippe A (dépêche AEF 118 518), le blog Comcampus vous propose quelques solutions pour faire face à cette pandémie dans les universités, sur le plan de la communication et de la gestion de crise.

Les annonces de Luc Chatel : « 3 enfants malades la même semaine = fermeture de la classe » ont marqué les esprits, mais de telles consignes ne peuvent s’adapter qu’au primaire/secondaire. Dans le supérieur impossible de mettre en place  une mesure similaire. Voici 5 conseils adaptés aux universités et aux écoles : › Lire la suite

Partagez et diffusez cet article :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • viadeo FR

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Sécurité sur les campus : des SMS pour avertir les étudiants

21 avril 2008 | Sécurité | Pas de commentaire

student telephone mobile campus

L’université Concordia à Montréal vient d’investir près de 50.000 $ dans un système d’alerte par SMS de ses étudiants en cas de crise. le système est complexe et efficace. Il permet apparemment l’envoi d’un message ciblé en fonction de l’emploi du temps et du lieu où se trouve les étudiants. Le dispositif est complété par un sytème de diffusion d’annonces sonores et visuelles, histoire que les étudiants ne possèdant pas de téléphone portable puissent quand même être avertis si un tueur psychopathe se ballade dans les couloirs du campus.

> Lire l’article : « Un message texte pour sauver des vies« .

Lors de la dernière fusillage dans une université de l’Illinois, les étudiants avaient également été avertis par messages téléphoniques et par mails. Sur la majeure partie des campus français,  à part les sirènes incendies, je crains qu’il n’existe pas de sytème très poussé d’information et d’alerte des étudiants. A ma connaissance, seul Audencia a choisi depuis 2003 de communiquer par SMS avec ses étudiants. Leur constat : « le taux d’équipement de [nos] étudiants en téléphone mobile était quasiment de 100% (…) Et contrairement aux mails, nous touchons les étudiants où qu’ils soient. »

A l’instar de l’université Concordia qui prévoit de se servir des SMS pour les communications urgentes ou à caractère stratégique (annulation de cours, horaires de transports en communs…), Audencia s’en servait pour rappeler les échéances importantes  ( dates limites de dépots de dossiers…).

twitter bird Au-delà du coût d’une solution professionnelle intégrée et couplée aux bases de données de l’université, rappelons qu’il est aujourd’hui possible gràce à plusieurs services de micro-blogging (twitter notamment…) de diffuser gratuitement par mail/messagerie   /SMS des messages de 140 caractères à des centaines de « followers », c’est-à-dire de personnes inscrites au service et qui ont souscrit à votre flux. J’en parlais déjà il y a un an.

Imaginons :

  • l’université se créé un compte, chez twitter par exemple. cela prend 30 secondes et c’est gratuit.
  • une personne du service communication est chargée de recueillir auprès du service des relations internationales, de la division des études…les dates et échéances importantes au cours de l’année.
  • l’université communique sur son compte twitter auprès des étudiants et les invite à y souscrire.
  • les étudiants peuvent choisir le mode de réception des messages: SMS ou internet
  • il ne vous reste plus qu’à envoyer des messages régulièrement. Exemple : « Rappel : date limite de dépôt des dossiers Erasmus : 20 février 2008, présidence de l’université, bureau 253. »

Ce genre de solution ne permet pas encore un ciblage aussi précis que les solutions professionnelles de serveurs de SMS mais c’est un premier pas en matière de communication « mobile ». Qui plus est , les étudiants choisissent volontairement de recevoir les messages, on peut donc être sur que le message passe et soit entendu. Alors ? Quelle université française se lancera la première ?

PS: je viens de me rendre compte que d’autres y ont également pensé. Brian Swartzfager qui travaille à l’université du Maryland (USA) écrivait il ya un an dans une note : « Twitter as Alert System?« 

Partagez et diffusez cet article :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • viadeo FR

Tags: , , , ,

Nouvelle tuerie dans une université américaine

15 février 2008 | Sécurité | Pas de commentaire

Norther Illinois university

Un fait divers qui ressemble malheureusement à des faits récents. Un ancien étudiant d’une université de l’Illinois (Northern Illinois University) a ouvert le feu, jeudi 14 février, sur des étudiants qui assistaient à un cours dans un auditorium. Il a tué cinq étudiants et en a blessé seize avant de se suicider.

La communication de crise de l’université semble avoir fonctionné correctement. Alors que la fusillade semble avoir duré très peu de temps, la réactivité de l’université a été bonne même si elle n’a servi à rien.

94238d44636aea9c3d4806cdb1428f98.png La police a été informée à 15h07 de la fusillade, et à 15h20, l’université a déclaré l’état d’alerte, envoyant des messages téléphoniques et électroniques à tous les étudiants pour les appeler à rester à l’abri. On sait que c’est ce qui avait fait défaut lors du drame de Virginia Tech, et créé une véritable polémique.

Depuis ce matin le site internet de la Northern Illinois university est dédiée à cette tragédie. Les étudiants, la communauté universitaire, les parents peuvent y trouver des informations heure par heure ainsi que tous les numéros de téléphones utiles, l’annonce de cérémonies de prières…

La Northern Illinois university, fondée en 1895, compte plus de 25.000 étudiants, dont près de 900 étrangers, et environ 1.280 professeurs. Ironie du sort, ce sont les chercheyrs de cette même université qui, en 2005, produisaient un sondage montrant qu’une majorité des habitants de l’état d’Illinois étaient favorables à l’interdiction des armes à feu.

> Lire ma série de notes consacrées aux problèmes de sécurité sur les campus.

> Lire la dépêche de l’AFP : « Nouveau carnage sur un campus américain: six morts dont le tireur »

Stephen Kazmierczak [ MAJ 19h30] : On connait maintenant l’identité des victimes et du tueur. Le tireur, Steven Kazmierczak, 27 ans, était un ancien élève brillant de cette université. Il avait obtenu avec les félicitations un diplôme en sociologie de la Northern Illinois University en 2006, avant de poursuivre ses études dans l’Université voisine de l’Illinois, sur le campus d’Urbana-Champaign, dont il est diplômé en Affaires sociales, selon les forces de l’ordre. Aucune raison n’explique son geste pour le moment. On a appris qu’il suivait un traitement médical ces dernières semaines.

FACEBOOK | Comme c’est souvent le cas maintenant pour de nombreux évènements, des groupes de soutiens aux victimes, aux familles des victimes..ont vu le jour sur facebook. On en compte déjà plusieurs dizaines comme R.I.P. Northern Illinois Shooting Victims , mais surtout Pray for Northern Illinois University Students and Families (plus de 55 000 membres),  Pray for Northern Illinois University (plus de 2000 membres), A tribute to those who passed at the Northern Illinois University Shooting. (plus de 1500 membres).
Partagez et diffusez cet article :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • viadeo FR

Tags: , , , ,



Seule agence française spécialisée « enseignement supérieur », Campus Communication est une agence de communication globale qui s’adresse aux universités et aux écoles supérieures.

iTunes U dépasse les 300 millions de téléchargements http://goo.gl/fb/b9vfl (via @servicesmobiles) 2010-08-25

Derniers commentaires
Agences communication Marseille: Cet article se révèle incroyablement bien...
Manuel Canevet: Ha bah voila ! Une réponse ! Notre article n’aura pas...
Martin Grandjean: Bonjour, Merci de ce récapitulatif. Comme vous m’en...