Facebook

Classements des universités sur facebook et twitter : il en pleut

10 octobre 2012 | Classements, Facebook, Réseaux Sociaux, twitter | 5 commentaires

Cette année universitaire 2012-2013 démarre en fanfare pour les classements des universités sur Facebook et Twitter : nous avons choisi de mettre en lumière 2 initiatives intéressantes qui viennent compléter les classements que nous vous offrons régulièrement.

1/ l’initiative de Martin Grandjean :

mettre en scène la présence des universités francophones d’Europe sur Twitter. C’est beau, c’est intéressant. Cela permet un comparatif utile sur l’état d’avancement des universités françaises par rapport à certaines de leurs homologues européennes.


Petit bémol , cela aurait été sympa de nous citer, hein Martin Grandjean ! Un bon historien cite ses sources. Je n’en aurai pas parlé si Martin ne passait pas son temps depuis 48h à spammer twitter avec son classement sans prendre le temps de répondre à notre message ;-)

2/ le post de Jade Le Maître

Jade est la CM de l’UPMC et elle s’est fendue d’un post fort intéressant sur son blog : elle propose de prendre en compte l’engagement (nombre d’interactions sur la page) pour évaluer la présence des universités sur Facebook.

Elle rebat donc les cartes du classement habituel. Nous vous invitons à aller le lire. Cela rejoint les conseils et méthode que nous abordons lors de nos formations.  Sans doute serons-nous amené dans les prochaines semaines à refondre l’apparence des classements que nous vous proposons.

Tags: , , , , ,

Classement facebook des IAE : le « Réseau IAE » réagit

4 octobre 2012 | Classements | Pas de commentaire

Sarah LEMPEREUR est Directrice exécutive du Réseau IAE. Celui-ci fédère et valorise 31 IAE proposant chaque année 800 diplômes à 40 000 étudiants. Elle revient pour nous sur les nouveaux enjeux de communication digitale de ces « écoles universitaires de management ».

Campus communication : Comment expliquer que seulement la moitié des IAE ait une page officielle sur Facebook ?

Sarah Lempereur : Le travail sur la communication et surtout sur l’image de marque commence à émerger doucement au sein du milieu universitaire, mais cela n’a pas toujours été le cas. Par conséquent les IAE, en tant qu’Ecoles de Management au sein des Universités, ont historiquement toujours disposé de moyens plus limités en termes de communication.

La présence sur les Réseaux sociaux mérite la mise en place d’une véritable stratégie social média. Être présent sur le net nécessite du temps et les IAE ont conscience que cela constitue un investissement important et un métier à part entière.

Certains IAE comme Lille, Aix-en-Provence, Toulouse, Montpellier ou encore Caen ont adopté une réelle stratégie de développement sur le web. Nos échanges réguliers entre communicants au sein du Réseau prouvent que tous tendent de plus en plus à investir Facebook, pour preuve le Réseau IAE  lui-même est en train de mettre en place une stratégie de social média !

CC : Pourquoi existe-il un tel différentiel de performances sur Facebook avec les business school ?

SL : Cela revient à se demander pourquoi avec des taux d’insertions et des salaires à l’embauche équivalents aux écoles de commerces privés, les IAE ne sont pas plus souvent cités ? C’est un phénomène historique, les IAE souffrent encore d’un manque de visibilité face aux business schools et à leurs campagnes de communication très sophistiquées. Elles bénéficient d’une notoriété très importante, ce qui attire donc d’autant plus de fans, surtout des candidats potentiels.

Attendons un peu,  la plupart des pages Facebook des IAE sont assez récentes, il faut donc leur laisser le temps de se développer. Les IAE ont déjà prouvé qu’il était une formation de référence en management maintenant ils ne restent plus qu’à le faire savoir, cela prendra peut-être un plus de mais temps mais nous arriverons !

CC : Au-delà de Facebook, il n’existe aucun classement des IAE comme c’est le cas pour les écoles de commerce ou d’ingénieur. Pourquoi ?

SL : Les IAE n’ont pas vocation à être en concurrence les uns avec les autres, ils ont chacun leurs particularités, leurs spécificités.  Il existe une véritable synergie au sein de notre Réseau, c’est ce qui fait notre force et notre richesse aujourd’hui et nous distingue de la bataille que se livrent les écoles privées.

Tags: , , ,

Classement des IAE sur Facebook

25 septembre 2012 | Classements, Facebook, Réseaux Sociaux | Pas de commentaire

C’est une première. Nous vous offrons régulièrement un point d’étape sur la progression du nombre de fans des pages des universités sur Facebook. Nous avons également choisi d’analyser la présence de certaines de leurs composantes. Et c’est aux IAE (Instituts d’administration des Entreprises) que nous nous sommes intéressés.

Voici le top-10 par nombre de fans.

Classement IAE Fans
1 EM STRASBOURG (IAE) 6 546
2 IAE Toulouse 2 454
3 IAE Lille 1 899
4 IAE Paris 1 701
5 IAE Rennes 1 616
6 IAE Gustave Eiffel 1 610
7 IAE Aix 1 421
8 IAE Caen 1 111
9 IAE Savoie Mont Blanc 861
10 IAE Grenoble 501

Les enseignements :

  • près d’un IAE sur deux n’a pas de page officielle (16 sur 34)
  • certains IAE ont plus de fans que la page de leur université d’appartenance (IAE de Toulouse, IAE de Strasbourg…)
  • tous les IAE voient leur nombre de fans augmenter depuis la rentrée
  • souvent comparés aux écoles de commerce, leurs performances sur Facebook sont bien moindres (Top 3 des business schools : Skema 15 791 / HEC 14 380 / ESCP Europe 10 653)

Si l’IAE de Strasbourg se distingue autant, c’est sans nul doute du fait de son statut particulier : l’EM Strasbourg, issue de la fusion en 2007 entre l’Institut d’Etudes Commerciales Supérieures et l’IAE de Strasbourg, fait effectivement partie du réseau national des IAE, mais c’est également une « business school » avec le dynamisme marketing qui les caractérise.

Rappels :

  • ce classement ne prend en compte que le nombre « brut » de fans au moment du relevé
  • nous ne faisons pas de pondération en fonction du nombre d’étudiants dans l’IAE.
  • seules les « pages officielles » sont prises en compte (ni groupe, ni pages communautaires…)

Vous voulez connaitre votre place dans le classement ? Aucun problème, envoyez-nous un mail: cliquez ici

—————————————————————————————————–

« Nous souhaitons avoir des abonnés impliqués »

Très présent sur les réseaux sociaux, l’IAE de Paris est encore au pied du podium.  Pour comprendre comment l’IAE de Paris communique sur les principaux réseaux, nous avons posé trois questions à Andria Andriuzzi, responsable médias sociaux :

Campus Communication :  quels sont les objectifs visés par votre IAE via sa présence sur FB ?

Andria Andriuzzi : La page est un lieu d’interaction entre l’IAE de Paris et les membres de sa communauté, essentiellement  les étudiants, anciens et enseignants. Cette stratégie est adaptée à la situation de l’IAE de Paris, qui propose principalement des formations au niveau Master. Les étudiants sont généralement chez nous un ou deux ans. Nous souhaitons maintenir la relation au-delà de cette période, c’est pourquoi la page s’adresse à toutes nos parties prenantes et pas seulement aux étudiants. A l’occasion, Facebook est aussi un outil intéressant pour générer du bouche à oreille auprès d’une cible plus large.

CC: quelles sont les opérations qui fonctionnent pour agréger des fans, créer de l’interaction, etc

AA : Nous privilégions une croissance « organique » plutôt que des opérations de recrutement à proprement parler, car nous souhaitons avoir des abonnés impliqués. C’est la qualité de la conversation qui nous intéresse en premier lieu. Nous soignons la forme et le contenu des posts, en veillant à ce qu’ils puissent intéresser la plus large partie de nos abonnés. Nous essayons aussi de développer les interactions entre membres, mais la structure des pages Facebook ne favorise pas vraiment les conversations horizontales, c’est forcément assez centré autour de nos publications.

CC : Quelles sont les ressources humaines/financières mobilisés sur FB par votre IAE ?

AA : Les ressources mobilisées sont de deux natures : l’animation et la production de contenus. L’animation de la page fait partie de mes fonctions, c’est donc… une partie de mon salaire ! Nous consacrons un budget à la production de contenus, notamment vidéo, mais ils ont souvent plusieurs usages. Ils sont partagés sur Facebook s’ils ont un potentiel interactif. Par exemple, notre websérie « 3 idées sur le management » donne lieu à des discussions avec les enseignants sur Facebook, mais les vidéos ont ensuite leur propre vie sur YouTube. Nous nous appuyons aussi sur des contenus générés par les utilisateurs.

Tags: , ,

Réseaux sociaux et étudiants : le Figaro s’enflamme

30 août 2012 | Facebook, Réseaux Sociaux, twitter | 6 commentaires

Un bien bel  article a attiré notre attention en cette période de rentrée « Les réseaux sociaux utilisés pour séduire les étudiants ». L’article est enthousiaste et presque lyrique « Fini, le temps des affiches dans les couloirs… ». Seul problème : il est loin du compte.

S’il est indéniable qu’universités et écoles ont pris conscience de l’importance des réseaux sociaux dans le cadre de leur communication digitale, nous sommes encore loin d’une maitrise de l’outil qui nous permettrait d’affirmer qu’un virage majeur vient d’être pris. Audience encore faible, peu de moyens dédiés, peu ou pas de stratégie et d’indicateurs… le chemin se dessine mais il est encore long.

Des chiffres fantaisistes :

Au-delà de cette description légèrement enjolivée, les chiffres avancés sont fantaisistes :

« 76 % d’entre eux [des étudiants] déclarent suivre leur université ou grande école sur les réseaux sociaux ».

Si c’était le cas :

…bref, une paille ! (Et jetons un voile pudique sur ce que donnerait ce genre de projection pour leurs comptes twitter )

Autre motif de ravissement de l’article qui a de quoi nous laisser perplexe : la stratégie de contenu de ces établissements. Je cite :

« Les établissements les utilisent pour véhiculer toutes sortes d’information utiles et intéressantes. Sur la page Facebook de l’université de Toulouse II-Le Mirail, on trouve les dates importantes de la rentrée, le communiqué du président de l’université, des portraits d’anciens élèves, les prochaines conférences, les événements à ne pas louper… »

… un peu comme sur le site web institutionnel en fait ? Si l’université du Mirail sera sans doute ravie d’apprendre qu’elle a les félicitations d’un journaliste du Figaro, il aurait été plus rigoureux de s’interroger sur la portée et les taux d’engagement suscités par ces différentes publications. Il aurait été utile de s’interroger sur leur conséquence sur le trafic du site web institutionnel… bref, d’objectiver.

Et pour finir en beauté nous apprenons que :

« la stratégie des universités, et plus particulièrement des écoles, est toutefois de contrôler les réseaux sociaux en embauchant des community managers qui modèrent les échanges. »

Vous avez bien lu : « contrôler les réseaux sociaux ».

Au-delà du fait que c’est bien entendu « mission impossible », les quelques établissements qui se sont lancés dans l’embauche d’un community manager l’ont plutôt fait pour susciter de l’échange, pas pour le « modérer ».  Mais n’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour nous faire part de la situation dans votre établissement.

Il y aurait plein de choses intéressantes à dire sur la façon dont les établissements d’enseignement supérieur se positionnent en ligne. Ce sera pour une prochaine fois. Et vous ? Il vous inspire quoi cet article ?

Tags: , ,

réseaux sociaux, le temps des contenus, le temps des histoires

11 juin 2012 | Classements, Facebook, Réseaux Sociaux, twitter | 3 commentaires

Alors que les premiers pas des universités et des écoles sur les réseaux sociaux datent principalement de 2009, cette année est l’occasion de jeter un regard en arrière et de tirer quelques bilans. Je l’ai brièvement fait à l’occasion de la conférence Educpros « Réseaux sociaux : les tendances 2012 ».

Facebook : une croissance continue du nombre de fans, mais de faibles volumes.

Top 3 (nombre de fans à la date de l’article) par catégories d’établissement :

C’est un phénomène inéluctable qui tient à la forte croissance du réseau lui-même. Tous les établissements  qui se sont lancés sur Facebook ont vu leur nombre de fans augmenter depuis 3 ans.   Cette augmentation mécanique ne peut pas être un motif de satisfaction.

Le critère à scruter est donc la quantité globale de fan et/ou le nombre moyen de fans supplémentaire par jour. Cela donne une idée du volontarisme de l’établissement et de son implication sur Facebook. Et là, le bas blesse.

Nos établissements ont un nombre de fan très faible en dépit d’une audience potentielle très forte. L’université Lyon 2 par exemple,  qui a créé sa page Facebook le 26/04/2010 compte moins de 10.000 fans. Avec 27.700 étudiants et  environ 4000 nouveaux bacheliers chaque année on pourrait imaginer un nombre de fan beaucoup plus élevé. Ce n’est pas la seule. 80% des universités comptent moins de 4000 fans sur Facebook.

Succès d’estime, cette audience ne permet pas une action à la hauteur des ambitions légitimes des établissements en matière de communication.

Twitter : une appropriation très différente selon les types d’établissements

Top 3 (nombre de followers à la date du relevé) par catégories d’établissement :

Rien de semblable entre les premiers établissements à prendre pied sur Twitter en 2009 et ceux qui aujourd’hui trustent les premières places.  Ceux qui se précipitent ne sont nécessairement ceux qui durent.

Et c’est particulièrement vrai pour les écoles d’ingénieurs dans leur ensemble. Attirées par le côté geek de la plateforme ? Sans doute un peu, mais aujourd’hui elles semblent dépourvues de stratégie et d’objectifs sur twitter. Un critère pourtant indispensable pour en tirer des bénéfices.Au boulot :-)

>> Autres infos sur la conférence :

- la présentation de Sylvain Léauthier : cliquez ici

Tags: , , , , ,

Témoignages : Formation Web 2.0 Maîtriser le web social

5 avril 2012 | Formations, Interview | Pas de commentaire

Maitriser le web-social est-elle une impérieuse nécessité pour une université ou une école quand il s’agit de communiquer ? Nous répondons « oui » à cette question.
Alors que se tiendra les 24 et 25 mai prochains la dernière formation de l’année universitaire sur le thème « web 2.0 et communication des établissements d’enseignement supérieur », nous avons voulu donner la parole à 3 stagiaires passés par ce module de formation. Elles nous font partager leurs attentes et leurs ressentis.  Avec un fil conducteur : un cap à été franchi.


Nicole ELISEE, chargée de communication - Université Pierre Mendès France, Grenoble.

[Session du 20-21 octobre 2011]

1/ Quelles étaient vos attentes avant cette formation ?

Notre objectif était d’acquérir les outils nécessaires à la définition d’un item de la stratégie numérique de l’institution, mais aussi d’assurer le conseil et la coordination des projets de nos composantes et de nos étudiants.  En amont nous avions aussi besoin de confirmer les enjeux et les retombées de communication d’un investissement sur les réseaux sociaux à court et moyen terme.

2/ Qu’avez vous le plus apprécié durant cette formation ?

Les 3 points suivants sont ceux que j’ai le plus apprécié :
- Être en petit comité nous a permis de travailler de façon personnalisée sur nos projets. Il était notamment important de pouvoir identifier les frontières entre activité personnelle et professionnelle. Le partage d’expérience avec les autres participants et le formateur qui se concrétise par la constitution d’un groupe qui continue d’échanger bien après la formation.
- L’ouverture des comptes Facebook et Twitter qui nous met le pied à l’étrier.
- Tous les thèmes ont été abordés, de la stratégie éditoriale à la mise en œuvre pratique.

3/ Comment tirez vous les bénéfices de cette formation au quotidien ?

M’être familiarisée avec les réseaux sociaux  m’a aidée à compléter notre politique de présence en ligne. La réflexion en amont menée depuis la formation nous permettra d’être convaincants dans la présentation de notre stratégie à la prochaine présidence de notre université. Mais nous aidons d’ores et déjà les composantes dans leur démarche éditoriale sur les réseaux sociaux.

——————

Blandine LACCASSAGNE, chargée de communication - Université Bordeaux Segalen.

[Session du  24-25 novembre 2011]

1/ Quelles étaient vos attentes avant cette formation ?

Après un audit de présence sur les réseaux sociaux nous avons souhaité développer une stratégie web 2.0. Cela à commencé par la création d’une page Facebook dont nous souhaitions comprendre et optimiser l’utilisation.

2/ Qu’avez vous le plus apprécié durant cette formation ?

J’ai été satisfaite de la formation notamment, par les points suivants :
- Le côté pratique avec de nombreuses mises en situation,
- La possibilité d’échanger nos bonnes pratiques avec les autres stagiaires,
- La formation bien adaptée à l’enseignement supérieur,
- L’apport de cas concrets par l’intervenant.

3/ Comment tirez vous les bénéfices de cette formation au quotidien ?

Nous arrivons désormais à maitriser l’outil Facebook et à le dynamiser au quotidien ce qui nous a permis d’augmenter considérablement notre nombre de fans. Cette maitrise de l’outil nous permet de comprendre par les interactions et les statistiques, ce qui intéresse, ce qui n’intéresse pas.

——————

Stéphanie ARBITOURER, chargée de communication - Formation continue FCV2A, Université Toulouse 1 Capitole.

[Session du 26-27 janvier 2012]

1/ Quelles étaient vos attentes avant cette formation ?

Je souhaitais qu’elle m’apporte une connaissance plus approfondie des principaux réseaux sociaux, savoir ce que certains pouvaient apporter de spécifique à un service de Formation Continue et comment bien y communiquer.

2/ Qu’avez vous le plus apprécié durant cette formation ?

Pour la partie théorique : avoir un exposé très documenté et chiffré sur l’évolution des réseaux sociaux et sur leur importance aujourd’hui.

Pour la partie « apprentissage » : l’apport de nombreux conseils pratiques.

3/ Comment tirez vous les bénéfices de cette formation au quotidien ?

J’applique certains des conseils sur les réseaux sociaux sur lesquels le service de Formation continue de l’université se trouve déjà, comme Viadeo par exemple.

Pour Facebook, j’ai entrepris la création d’une page dédiée spécifiquement au service qui sera liée à notre page sur le site de l’université.

***
FORMATION WEB 2.0 MAÎTRISER LE WEB SOCIAL – LES 24 ET 25 MAI 2012 (Paris)
Inscrivez-vous : http://www.campuscommunication.fr/nos-offres/formations/
(quelques places sont encore disponibles)

 

Tags: , , , , , , ,



Seule agence française spécialisée « enseignement supérieur », Campus Communication est une agence de communication globale qui s’adresse aux universités et aux écoles supérieures.

iTunes U dépasse les 300 millions de téléchargements http://goo.gl/fb/b9vfl (via @servicesmobiles) 2010-08-25

Derniers commentaires
Agences communication Marseille: Cet article se révèle incroyablement bien...
Manuel Canevet: Ha bah voila ! Une réponse ! Notre article n’aura pas...
Martin Grandjean: Bonjour, Merci de ce récapitulatif. Comme vous m’en...